Au quatrième trimestre de 2017, Intel a lancé sa nouvelle ligne de processeurs Intel Core : nom de code CofeeLake. Ce sont des processeurs de hautes performances maintenant équipés de 6 cœurs gravés en 14nm. Aujourd’hui, nous nous penchons sur la série K débloquée, mais plus précisément le i7 8700K. Comparé à sa version de base, le i7 8700, la puce comprend le même nombre de cœurs et de mémoire cache, mais où trouve-t-on une réelle différence? La réponse est en trois volets : la fréquence de fonctionnement, le Intel Turbo Boost et le TDP.

Fréquence de fonctionnement

La fréquence de fonctionnement s’exprime en GHz, et elle correspond au nombre de milliards d’opérations que fait le processeur en une seconde. Par exemple, un processeur de 3.7GHz peut faire 3,7 milliards d’opérations à la seconde. Donc plus elle est élevée, plus c’est rapide. Le i7 8700 fonctionne à 3,2GHz et le 8700k à 3,7GHz ce qui augmente également considérablement la performance des pièces adjacentes comme la mémoire vive et la carte vidéo.

Intel Turbo Boost

Besoin de plus de puissance? Intel Turbo Boost est là! Il permet automatiquement au processeur de fonctionner plus rapidement que sa fréquence de base. C’est uniquement possible si l’alimentation électrique est adéquate, s’il y a un bon refroidissement et en respectant les spécifications du TDP. Alors nous avons des turbos respectifs de 4,6GHz et 4,7GHz pour ces deux puces. Encore une fois, plus la fréquence est élevée, plus c’est rapide.

TDP (enveloppe thermique)

Toutes les puces électroniques ont une caractéristique TDP. C’est une valeur qui s’exprime en Watt et qui combine puissance et consommation, mais ici il est question de puissance thermique. Donc un TDP plus élevé signifie une augmentation de la puissance, de la consommation électrique et de la température dégagée. Notre i7 8700 a un TDP de 65W et le i7 8700k de 95W. Un bon refroidissement évite au processeur de dépasser son TDP et permet un rendement optimal sur le Intel Turbo Boost.

La morale de tout cela, est qu’un processeur K sera mieux adapté aux utilisateurs et aux joueurs les plus exigeants. Il faut également savoir que ces processeurs n’ont pas besoin d’être surcadencés pour être plus performants que leur version de base, mais doivent être bien refroidis pour offrir en rendement optimal.

Pierre-Paul Tremblay.